Frontières de l’étrange /«Gräns» de Ali Abbasi

Amélie Vrla / Où se situe la frontière entre le Bien et le Mal? Entre l’homme et la bête? L’humanité et la monstruosité? Ali Abbasi, réalisateur danois d’origine iranienne, explore ces espaces entre différents opposés, complexes extrêmes, dans son étrange et particulier Gräns, lui-même à la croisée des genres. Tina (Eva Melander) est douanière en
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.