France/La crise des « gilets jaunes » bouleverse l’agenda de Macron

La crise des « gilets jaunes » entraîne un bouleversement de l’agenda d’Emmanuel Macron, qui a reporté un voyage en Serbie et une rencontre prévue mardi avec des associations d’élus.

L’Elysée a confirmé lundi l’annonce par le président serbe Aleksandar Vucic que, « en raison de la situation », la visite prévue mercredi et jeudi à Belgrade étaient « reportée ».

La présidence a également annoncé le report de la réunion prévue mardi après-midi à l’Elysée avec des associations d’élus.

« Le président a considéré qu’il était prioritaire de se concentrer sur les réponses à apporter à la crise actuelle », précise l’Elysée.

Une rencontre avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, qui avait été programmée pour mardi en fin de journée, a également été annulée.

M. Juncker a décidé de ne pas venir à Paris après l’annulation, annoncée lundi, du discours qu’il devait prononcer à l’Assemblée nationale, qui a été reporté au profit d’une séance de questions au gouvernement.

L’Elysée n’a jusqu’à présent donné aucune indication sur l’éventualité d’une intervention publique d’Emmanuel Macron sur la crise des « gilets jaunes » dans les jours à venir. Il est resté silencieux depuis son retour du G20 dimanche matin.

Lundi, à la place d’une rencontre prévue de longue date avec des chefs, il a déjeuné dans une caserne parisienne avec des policiers étant intervenus samedi face aux casseurs. Une réunion non annoncée était par ailleurs en cours en fin de journée à l’Elysée sur la crise des « gilets jaunes », en présence du Premier ministre Edouard Philippe et de plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre de l’Economie Bruno Le Maire et celui des Comptes publics Gérald Darmanin, ainsi que celui de la Transition écologique François de Rugy, selon des sources concordantes.

Emmanuel Macron devait s’envoler pour Belgrade à l’issue du Conseil des ministres mercredi et son retour était prévu jeudi. Il devait notamment rendre hommage, avec son homologue serbe Aleksandar Vucic, aux défenseurs de Belgrade à l’occasion du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale.

« Profondément attaché à la relation » franco-serbe, le chef de l’Etat s’est entretenu en fin d’après-midi avec M. Vucic pour lui expliquer les raisons du report de sa visite. « Il a été décidé que ce déplacement serait reprogrammé dans les meilleurs délais », a précisé l’Elysée. « Nous nous préparions pour la visite du président Macron. Malheureusement en raison de la situation et des problèmes auxquels il fait face, le président Macron m’a demandé de reporter de quelques semaines sa visite dans notre pays », a pour sa part déclaré le chef de l’Etat serbe lors d’une conférence de presse.