Faire face à la dure vérité / Au Théâtre Ouvert Luxembourg: «Vincent River» de Philip Ridley

Josée Zeimes / Deux êtres meurtris, hantés par un mort, s’affrontent sur un chemin rocailleux, parsemé d’embûches et de faux-fuyants. Une expérience théâtrale percutante. Dans ses œuvres romanesques et théâtrales, certains thèmes préoccupent souvent l’auteur britannique Philip Ridley qui parle, moyennant une écriture concise voire tranchante, de la perte d’un être, de l’identité sexuelle, de
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.