Eurostat/ La cle des chiffres

Depuis 2008, le salaire minimum dans les pays de l’UE qui appliquent un tel dispositif – à savoir les 28 pays membres à l’exception du Danemark, de l’Italie, de Chypre, de l’Autriche, de la Finlande et de la Suède – a augmenté partout, sauf en Grèce où il a baissé de 14%, à 684 euros.

Les 22 Etats membres appliquant un salaire minimum national peuvent être répartis en trois groupes en fonction du montant en euros du salaire minimum.

Les 10 Etats membres situés à l’est de l’UE ont un salaire minimum inférieur à 500 euros par mois, la palme du moins-disant allant à la Bulgarie (255 euros). Un montant qui a quand même progressé de 109% depuis 2008, la plus forte hausse constatée en Europe. C’est d’ailleurs dans ce groupe que la progression est la plus dynamique.

Le deuxième groupe compte les 5 Etats du sud de l’Europe. Les salaires s’y échelonnent entre 500 et 1.000 euros par mois: Portugal (650 euros), Grèce (684 euros), Malte (736 euros), Slovénie (805 euros) et Espagne (826 euros). Le dernier groupe regroupe les 10 Etats de l’est et du nord de l’Europe. Le salaire y est nettement supérieur à 1.000 euros, s’échelonnant entre le Royaume-Uni (1.397 euros) et le Luxembourg (1.999 euros).

Le salaire minimum brut moyen dans l’UE atteint 845 euros brut (+40%). Le rapport entre la Bulgarie et le Luxembourg est de 1 à 9. Il passe cependant de 1 à 3 si on calcule en standard de pouvoir d’achat – méthode prenant en compte les différences de niveaux de prix entre les pays. Le salaire minimum fédéral aux Etats-Unis atteint lui 1.192 euros par mois en janvier 2017 (+24% depuis 2008).

Pour ce qui est du Grand-Duché, entre 2008 et 2017, le salaire minimum est passé de 1.570 euros à 1.999 euros, soit une progression de 27%.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE