Les Européennes gagnent 16% de moins que les hommes

Les femmes ont gagné en moyenne 16% de moins que les hommes dans l’UE en 2016, selon les chiffres compilés par l’office européen de statistiques Eurostat publiés mercredi, à la veille de la journée internationale des droits des femmes.

« Pour chaque euro gagné dans l’heure par un homme, une femme gagnait en moyenne 84 centimes » en 2016, résume Eurostat dans un communiqué de presse.

Les écarts atteignent plus de 20% en Estonie (25,3%), en République tchèque (21,8%), en Allemagne (21,5%), au Royaume-Uni (21%) et en Autriche (20,1%) A l’inverse, les salaires se rejoignent en Roumanie (5,2% d’écart), en Italie (5,3%), au Luxembourg (5,5%).

En Belgique, en Pologne, en Slovénie et en Croatie l’écart de salaire est aussi inférieur à 10%. En France, l’écart de rémunération est de 15,2%.

Globalement, la différence de salaire s’est réduite dans l’UE, de 0,6 point de pourcentage (pp), entre 2011 et 2016. Les principaux rattrapages ont été enregistrés en Roumanie (-4,4 pp), en Hongrie (-4,0 pp), en Espagne et en Autriche (-3,4 pp).

Toutefois, les écarts de rémunération s’accentuent encore dans certains pays de l’Union, comme au Portugal (+4,6 pp) et en Slovénie (+4,5 pp). Mardi, 15 des 28 membres de la Commission européenne ont publié une déclaration commune rappelant que l’égalité entre les femmes et les hommes était « l’une des valeurs fondamentales de l’Union européenne ». L’exécutif européen veut « montrer l’exemple », assurent-ils.

« En février 2018, le pourcentage de femmes occupant des postes de direction au sein de la Commission européenne atteignait 36%, soit 11% de plus que lorsque nous avons entamé notre mandat en novembre 2014 », se félicitent les commissaires signataires, alors que le président Jean-Claude Juncker s’est engagé à atteindre 40% à la fin du mandat de cette commission, le 31 octobre 2019.