Europe/ Plans de vol

Alain Ducat / En ces temps de terrorisme, le quidam frémit. Même pas besoin d’un attentat patenté pour ça, certaines failles de sécurité ne demandant qu’à tomber en de mauvaises mains.

Pendant huit heures, le ciel européen, les gestionnaires d’aéroport, les compagnies et les passagers ont eu quelques sueurs. Oh, pas un drame, mais une panne, inédite depuis 2001. Celle du système centralisé de gestion du trafic aérien, EFTS, sous la férule d’Eurocontrol, organisme basé à Luxembourg. Il peut gérer jusqu’à 36.000 vols par jour. Et mardi, le bug a pu perturber environ la moitié des 29.500 vols programmés, causant des retards parfois importants, et quelques annulations. «La sécurité est notre priorité absolue en toutes circonstances», s’est excusé Eurocontrol, qui admet que moult plans de vol déposés par les compagnies aériennes ont été perdus.

Tiens, au fait, quelqu’un a des nouvelles des données sur trois centrales nucléaires françaises, dont Cattenom, stockées sur clé USB et un PC, volés dans une voiture sur le parking du Snowhall d’Amnéville? La PJ de Metz et EDF ont confirmé le 21 mars ce larcin commis le 16 février… Et plus rien depuis. On s’inquiète. Ce n’est pas comme si un site nucléaire était sensible ou tentant pour un suppôt de Daech sans cible.

Vol de plans et plans de vol… Silence radio dans les tours de contrôle. Ici Papa Tango Charlie… L’asile pour les fous? C’est vol au-dessus d’un nid de coucous. Attention, vol plané…