Étudier en Russie

Alors que chaque année des milliers de futurs bacheliers réfléchissent à l’activité professionnelle qu’ils exerceront plus tard, les offres de formations qui leur sont proposées sont chaque année de plus en plus attractives et de plus en plus compétitives sur le marché des services éducatifs en Russie.
Les diplômes délivrés par les établissements d’enseignement supérieur russes sont équivalents aux diplômes européens et sont reconnus dans la majorité des pays d’Europe du fait de l’adhésion de la Russie au processus du Bologne en septembre 2003.
Le gouvernement de la Fédération de Russie octroie chaque année 15 000 bourses à des étudiants étrangers pour leur permettre d’étudier gratuitement dans l’une des 500 universités de 80 villes du pays.
Le futur étudiant trouvera toutes les informations concernant ces universités et les spécialités proposées sur le site officiel destiné aux étudiants étrangers https://russia.study/en

Dans le cadre des bourses accordées par le ministère de l’Éducation de la Fédération de Russie, il est possible de préparer des diplômes de licence, de master, un doctorat, de faire un stage de langue russe en été ou pendant l’année scolaire. Ces bourses sont attribuées sur base d’une sélection par concours effectuée dans les divers pays du monde par les représentations de Rossotrudnichestvo.
À Luxembourg, ce concours est organisé par le Centre de Russie pour la Science et la Culture (CRSC), 32 rue Goethe, L 1637 Luxembourg. Tél : 26 48 03 22, centrerusse@pt.lu
Le CRSC peut également répondre à toute question concernant les conditions d’étude en Russie par téléphone : +352 26 48 03 22 ou par courrier électronique : centrerusse@pt.lu

Qui peut participer au concours ?

Tous les jeunes de 18 à 25 ans résidant au Luxembourg peuvent participer au concours. Ils doivent fournir un curriculum vitae et une lettre de motivation avant le 1er février 2018.
Si vous avez passé avec succès le concours de sélection, vous devrez fournir au CRSC :
– une copie de votre diplôme
– un certificat médical de non contre-indication aux études choisies
– un certificat médical de séronégativité
Les documents doivent être traduits en langue russe par un traducteur accrédité au Luxembourg.

Est-ce qu’un logement est mis à disposition des étudiants ?

Les universités réservent des logements dans des résidences étudiantes (chambre pour une ou deux personnes).
Leur prix varie de 50 à 100 euros par mois, suivant l’université choisie.

Cela fait maintenant cinq ans que le programme du gouvernement russe fonctionne au Luxembourg.

Près de 25 résidents du Luxembourg – étudiants de l’université de Luxembourg et jeunes professionnels – ont pu effectuer un stage dans les meilleurs établissements d’enseignement supérieur de Russie et améliorer leur connaissance de la langue russe. Voici ce qu’ils racontent de leur expérience.

Lionel (luxembourgeois ) : Je ne sais pas vraiment pourquoi j’étudie le russe ; je trouve toujours de nouvelles raisons. La moitié de l’Europe parle une langue slave et la Russie est le plus grand de ces pays. Quand j’ai commencé à apprendre le russe, je voulais voir ce monde que l’on appelait avant « le second monde » et que nous considérions comme notre ennemi. J’étudie le russe depuis trois ans et je suis allé deux fois en Russie.
Je suis allé à Ekaterinenbourg parce que je voulais voir la partie orientale de la Russie. Ça a été formidable ! J’ai fait mon stage à l’Université fédérale de l’Oural dans la section langue russe pour étrangers avec des étudiants qui voulaient faire leurs études en Russie mais ne maîtrisaient pas encore tout à fait la langue.
Nous avions 20 heures de cours de russe par semaine, langue parlée et écrite. J’ai appris à écrire une réclamation, une demande, des remerciements. Je me souviens surtout de la réclamation, apparemment le type de document le plus fréquent et le plus utile en Russie. Nous avons lu des textes sur Ekaterinenbourg mais je voulais également apprendre un peu de vocabulaire pratique relatif à la profession d’ingénieur. Le professeur a entendu ma demande et elle m’a fait une leçon particulière sur ce thème. Nous avons parlé en russe de tension électrique, de corps et de phénomènes, de champs électromagnétiques, d’unités de mesure et de grandeur.
Edward (Écosse ) : Les langues slaves m’ont toujours intéressé, de même que la culture russe et en particulier la musique classique russe que j’ai étudiée lorsque j’apprenais à jouer du piano. C’est sûrement la raison pour laquelle j’ai choisi d’apprendre la langue russe, comme un hobby.
Sandra (Lituanie-Russie) : Je suis née en Union Soviétique СТРАНА?. Maman et mon grand-père, le père de mon père, sont russes. Quand j’étais petite, nous avons déménagé à Vilnius. J’y ai vécu 22 ans et j’y ai oublié la langue russe.
J’ai recommencé à parler russe en France où je suis allée après le baccalauréat (il y avait beaucoup de Russes dans mon entourage). Maintenant à Luxembourg je continue à l’étudier. Je suis allée en Russie à la recherche de moi-même, parce que je ne sais pas ce que je suis, lituanienne, russe ou autre… Connaître la langue russe, c’est pour moi le moyen de retrouver mon âme.
La Russie est un pays de contrastes, exotique, chargé d’une énergie différente. Quand je suis sortie la première fois de l’autobus, je me sentais très petite dans cet immense pays. Même les odeurs y sont tout autres. Je pense que les Russes sont des intellectuels car lorsque je cherche une information sur internet en français, en lituanien ou en anglais je ne trouve jamais une telle complétude, une telle exactitude qu’en russe. J’aime la culture russe : Rachmaninov, Tarkovski, « L’enfance d’Ivan ».
Michel (Luxembourg) : J’étudie le russe depuis juillet 2016 pour des raisons personnelles, afin d’élargir mes connaissances linguistiques et mieux connaître la culture russe, et pour des raisons professionnelles, pour parler avec mes collègues et avec les clients.
C’est la deuxième année que je vais à l’Université Herzen à Saint-Pétersbourg. Les étudiants sont répartis par niveaux et les participants ne sont pas nombreux, ce qui permet de progresser rapidement. Les professeurs sont très attentionnés : s’ils remarquent qu’une règle de grammaire présente des difficultés pour un étudiant, ils y consacrent davantage de temps et donnent des explications complémentaires.
Les professeurs organisent des visites des lieux historiques de Saint-Pétersbourg. Je suis allé dans des musées, des cathédrales, j’ai vu un ballet … et chaque jour j’ai découvert la culture russe qui ne cesse de m’émerveiller.

Vous voulez, sur les pas de vos collègues, faire une expérience inoubliable et bénéficier d’un enseignement de qualité ?
Nous vous attendons au Centre de Russie pour la Science et la Culture, 32 rue Goethe, L 1637 Luxembourg. Tél : 26 48 03 22, centrerusse@pt.lu