Espaces naturels /Au Mudam, deux expos «en mode» environnemental

Marie-Anne Lorgé / Alors que les 900 m2 du premier étage sont dévolus aux installations performatives, aussi aériennes que rhizomiques, de la sculptrice allemande Katinka Bock, des galeries du rez-de-chaussée accueillent un parcours collectif militant, questionnant le réflexe de sanctuarisation du monde naturel: c’est une réponse à l’époque angoissante qui est la nôtre (postulant l’impact
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.