La Métropole du fer s’est dotée d’une chaire universitaire dont le but est aussi de mieux comprendre Esch. Economie, démographie, logement, chômage et, au grand dam des Eschois, une mauvaise réputation. Autant de sujets qui occupent la chaire qui cherche actuellement un nouveau professeur. Maurice Magar / En avril 2013, la ville d’Esch et l’Université
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.