Enfants du tumulte /Le divorce: banal pour la société, pas pour l’enfant

Jérôme Quiqueret / Une étude de l’université du Luxembourg montre que les enfants de divorcés peuvent en subir longtemps les effets dans leur chair et dans leur âme. Depuis le 1er novembre, une nouvelle loi sur le divorce encadre un acte de séparation qui, depuis la dernière loi de 1978, est devenu banal. En 2017,
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.