Eloge du voyage paresseux / De l’école buissonnière

André Wengler / Bien sûr, du côté des vrais voyageurs, de ceux qui rencontrent les cannibales de Papouasie, qui escaladent les pentes de l’Himalaya, qui affrontent les froideurs glaciales de l’Antarctique, on va bien rire de mon récit. Je n’en ai pas vraiment cure, car cette fois-ci j’avais vraiment envie d’un voyage paresseux. Je ne
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.