«Donne-moi une raison de ressentir»/Anne-Mareike Hess, nouvelle étape d’un parcours sensible

Florence Bécanne / Il est des artistes dont on attend fébrilement la prochaine création. Et la danseuse et chorégraphe luxembourgeoise Anne-Mareike Hess en fait partie. Parce qu’on aime son travail exigeant et sans concessions. D’ailleurs, le ministère de la Culture ne s’y est pas trompé en lui décernant en 2015 le Danzpräis, un prix méritoire,
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.