Des soldats britanniques en Estonie pour renforcer l’Otan à l’Est

Plus de cent soldats britanniques débarqueront vendredi en Estonie, dans le cadre d’une opération de l’Otan visant à renforcer son flanc oriental face à la Russie, a indiqué l’armée estonienne.

Les 130 soldats vont être déployés dans la ville de Tapa, dans le nord du pays, auxquels se joindront lundi jusqu’à 50 soldats français ainsi que le reste du bataillon, dans les semaines à venir. Au total, plus de 800 soldats britanniques et près de 300 soldats français seront stationnés en Estonie à la mi-avril. Le contingent français sera remplacé plus tard cette année par des unités danoises. « Le groupe de combat dirigé par le Royaume-Uni est déployé ici à la demande de l’Estonie et suite à une décision commune des alliés de l’Otan, afin de renforcer les capacités de défense de l’Alliance », a déclaré à l’AFP Simmo Sarre, un porte-parole de l’armée estonienne.

L’Otan a décidé, lors de son sommet à Varsovie en juillet 2016, de déployer ses troupes dans les pays baltes et en Pologne pour faire face à la politique de la Russie dans la région, autrefois sous le contrôle de Moscou. Outre le bataillon britannique en Estonie, le Canada dirigera un bataillon multinational en Lettonie, l’Allemagne en Lituanie et les États-Unis en Pologne.

Les tensions entre la Russie et l’Occident se sont intensifiées au cours des deux dernières années, déclenchées par les actions de la Russie en Ukraine et sa campagne militaire en Syrie depuis la fin de 2015.