Dépassé à droite / Le LSAP est la victime inattendue du scrutin eschois

Maurice Magar / Les deux ouvriers gravés dans le fronton néoclassique de l’hôtel de ville d’Esch seront bien seuls dorénavant. Car une coalition entre partis de gauche associés aux Verts semble exclue au lendemain des élections du 8 octobre. Il suffisait d’observer les mines déconfites des candidats socialistes dans leur quartier général, la Kulturfabrik, pour
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.