Début de la cérémonie d’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem

US Treasury Secretary Steve Mnuchin (C-L) claps as US President's daughter Ivanka Trump unveils an inauguration plaque during the opening of the US embassy in Jerusalem on May 14, 2018

La cérémonie d’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis en Israël s’est ouverte lundi à Jérusalem en présence de centaines de responsables américains et israéliens, ont constaté les journalistes de l’AFP.

Cette inauguration concrétise l’une des promesses de politique étrangère les plus controversées du président Donald Trump, passant outre à la réprobation internationale et à l’indignation palestinienne. Elle coïncide avec la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis 2014.

Au moins 37 manifestants palestiniens ont été tués par des tirs israéliens lors de protestations dans la bande de Gaza. « Aujourd’hui, nous tenons la promesse faite au peuple américain et nous accordons à Israël le même droit que nous accordons à tout autre pays, le droit de désigner sa capitale », a déclaré l’ambassadeur des Etats-Unis David Friedman à l’ouverture de la cérémonie.

Les Etats-Unis « pleinement » engagés pour la paix

 

Le président Donald Trump a assuré lundi que les Etats-Unis restaient « pleinement » engagés dans la recherche d’un accord de paix durable entre Israéliens et Palestiniens, dans un message aux participants à l’inauguration à Jérusalem de l’ambassade américaine en Israël.

« Notre plus grand espoir est celui de la paix. Les Etats-Unis restent pleinement engagés à faciliter un accord de paix durable », a-t-il dit dans un message vidéo.