De l’air! / Voiture et avenir

Jacques Hillion /Après les voitures truquées, voici le scandale des singes. Dix macaques enfermés pendant quatre heures dans une chambre hermétique afin d’inhaler des gaz d’échappement.

Une expérience financée par le lobby des constructeurs automobiles allemands. Pis, selon la presse allemande, des êtres humains auraient subi des tests répondant au même esprit.

Ainsi, vingt-cinq personnes en bonne santé auraient été soumises à des concentrations différentes d’oxyde d’azote. Il s’agissait d’essayer de prouver que les moteurs diesels modernes sont moins nocifs que leurs prédécesseurs.

Toujours est-il que les résultats ne se seraient pas montrés suffisamment significatifs – et dans le cas des singes non satisfaisants pour les commanditaires même si leur empoisonnement provenait d’une voiture au moteur… truqué. Point de conclusion scientifique donc pour des expériences douteuses destinées à démontrer que le diesel serait finalement peu polluant. Les constructeurs incriminés – Daimler, BMW et Volkswagen – indiquent ne pas avoir été au courant de ces expériences même si elles ont été menées par le groupe EUGT (Groupe européen de recherche sur l’environnement et la santé dans le secteur des transports) qu’ils soutenaient financièrement.

S’il y a beaucoup de cynisme derrière de telles actions, la force des constructeurs est que leur produit a, encore aujourd’hui, une forte capacité d’attraction. La voiture a toujours un fort pouvoir de représentation sociale et reste dans l’imaginaire un instrument de liberté. Mais Dean Moriarty est mort avec Jack Kerouac. La route suffoque sous la pression du changement climatique et des mesures qui l’accompagnent.

Les règles de circulation se font strictes au point que de plus en plus de grandes villes, à l’instar de Paris, ont programmé la fin du diesel dans leurs rues.

Entre moteurs truqués et expériences douteuses, et alors que la situation ne leur est guère favorable, on peut se demander si les constructeurs ne se coupent pas eux-mêmes l’herbe sous le pied.

Certes, ils ont encore de beaux jours devant eux. Les amateurs de voitures peuvent se réjouir. Cependant, la nature même du transport est en train de changer. Les modèles sont en cours d’élaboration et les pays nordiques sont à la pointe de la réflexion en la matière. Leur but est d’élaborer des modèles de transport aussi pratiques d’utilisation que l’électricité.

C’est à ce prix que l’on pourra respirer sans tricherie un air pur.