Dans l’ère du temps / Edition 2017 du Festival international d’Echternach

Sylvie Martin / Où le violoniste Daniel Hope, artiste en résidence, joue le «Premier Concerto pour violon» de Philip Glass. Cela faisait partie des nouveautés insufflées par le directeur artistique, Benedikt Fohr, à son arrivée au Festival en 2015, celle d’inviter un artiste en résidence, afin «de le présenter dans différentes combinaisons: soliste, en chambre
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.