«La Chine essaie de nous étouffer» /Entretien avec Harry Tseng,le représentant de Taïwan auprès de l’Union européenne

Maurice Magar / Comment décririez-vous les relations entre l’Union européenne et la République de Chine, Taïwan, dans un contexte international tendu? Harry Tseng: Elles sont bonnes. Avant les chamboulements de 1971, lorsque la Chine a forcé les Nations unies à reconnaître Pékin comme capitale chinoise, Taïwan avait une ambassade à Bruxelles. Depuis, nous conservons un
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.