Chien fou… bienveillant

Marie-Anne Lorgé / A 60 ans, Jean Fetz, aussi altruiste qu’entêté, éducateur et peintre, ou vice versa – cadet d’une fratrie de quatre enfants, né le 5 août 1957 sous le signe du lion – reste « un animal blessé »… qui prend le temps de se raconter avec ses pudeurs et sa douloureuse lucidité.
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.
PARTAGER
Article précédent«Rêves de nacre»
Article suivantThe Paris Connection