Mon Che à moi / Cinquantenaire de la mort d’Ernesto Guevara

Jean Portante / Tué en Bolivie le 9 octobre 1967, le Che reste, aujourd’hui encore, une icône révolutionnaire. A l’heure de la célébration de son décès, Jean Portante, Víctor Rodríguez Nuñez et Daniel Freidenberg – tous trois, entre autres, poètes, le premier luxembourgeois, le deuxième cubain et le dernier argentin –, racontent «leur» Che. Mon
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.