Charta Luxembourg: du bon vin sinon rien

L’organisation privée des vignerons indépendants a présenté le millésime 2015 de ses vins « Charta Luxembourg Privatwënzer ». A cette occasion, les membres et le président ont mis l’accent sur la philosophie de la charte et sur la haute qualité de leurs vins.

Depuis 1966, cette organisation défend les intérêts des vignerons indépendants luxembourgeois avec une attention toute particulière à l’engagement social et économique, ainsi qu’à la promotion de la qualité de nos vins. «Ce qui distingue nos entreprises, c’est qu’il y a une volonté permanente d’améliorer la qualité. Tous nos vins sont des vins naturels et contrôlés deux fois par an par une commission de contrôle qui donnent des notes aux vins», a tenu à préciser Ern Schumacher, Président de l’organisation professionnelle des vignerons indépendants (O.P.V.I ). La commission ne sélectionne que les produits haut de gamme répondant aux conditions de la Charta Luxembourg. L’organisation n’hésite pas à ne pas produire de vins si la météo est défavorable afin de rester crédible et fidèle aux critères de la charte.

Comme les vignerons indépendants ont commencé à élever les premiers vins dans le respect des critères strictes de cette charte en 2007 , l’année prochaine les premiers vins âgés de 10 ans arriveront sur le marché.

Les vignerons y trouvent leur compte

« Grâce à la coopération, même des petites entreprises ont la possibilité d’obtenir une reconnaissance internationale car nos vins sont déjà présents sur le marché internationale, notamment dans des restaurants en France», dit Guy Krier, vigneron du domaine viticole Krier-Welbes et vice-président de la «Charta Luxembourg».

Le succès de la «Charta Luxembourg» est tel auprès des vignerons que l’organisation prévoit une augmentation de sa production. Autant dire que tout vigneron est le bienvenu pour rejoindre l’équipe des «Privatwënzer Lëtzebuerg».

T. W