Chars au Qatar, missiles en Corée, avions au Royaume-Uni: L’Allemagne a doublé ses exportations d’armes en 2015

Les exportations d’armes de l’Allemagne ont doublé l’an dernier pour atteindre 8 milliards d’euros, selon des chiffres communiqués par le gouvernement vendredi, en contradiction avec l’objectif affiché d’une politique plus restrictive et à cause de « facteurs exceptionnels ».

« Il y a des zones d’ombre », a reconnu lors d’une conférence de presse à Berlin le ministre de l’Economie Sigmar Gabriel en présentant le chiffre. Ses services sont chargés de délivrer au cas par cas le feu vert aux exportations de l’industrie de la défense. A son entrée en fonction en 2013 le social-démocrate avait annoncé vouloir mettre fin à des pratiques selon lui trop laxistes, qui conduisaient par exemple à des exportations vers des régimes autoritaires. Berlin voulait être plus regardant notamment sur les exportations d’armes légères, et se préoccuper davantage du devenir des produits allemands une fois exportés.

La hausse des exportations en 2015 – 8 milliards d’euros contre 4 milliards l’année précédente – renvoie à « des facteurs exceptionnels », a expliqué le ministre, visiblement mal à l’aise. Parmi ces facteurs, un gros contrat d’avions de ravitaillement avec le Royaume-Uni et une livraison de missiles à la Corée du Sud, deux opérations avec des pays alliés et « qui n’ont rien de critique », selon M. Gabriel.

Le montant total est gonflé également par une livraison pour 1,6 milliard d’euros de chars Leopard au Qatar, approuvée en 2013 par le gouvernement précédent. S’il avait eu à prendre la décision lui-même, M. Gabriel ne « l’aurait certainement pas approuvé », a-t-il dit.

Avant leur coalition avec les sociaux-démocrates de M. Gabriel, les conservateurs d’Angela Merkel ont gouverné pendant quatre ans avec le parti libéral FDP. M. Gabriel reproche à ses prédécesseurs « de ne pas avoir appliqué les règles comme elles auraient dû être appliquées ». Il a cependant estimé avoir « bien avancé » par rapport aux objectifs qu’il s’était fixés. En 2014 les exportations d’armes légères avaient nettement reculé. Pour 2015 les chiffres détaillés seront disponibles en juin.

afp