La candidature qui laisse coi

La perspective d’un cinquième mandat pour le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, fait descendre une partie de la population dans la rue RK / A un peu moins de deux mois du premier tour de l’élection présidentielle algérienne, le 18 avril, ils sont des milliers, dans les stades de football – lieux de contestation politique priséx
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.