Brise de paix, bruits de bottes / De la «détente olympique» des deux Corée à la gâchette «bloody nose» de Washington

David Broman / C’était ce 1er janvier. Le «chef suprême» de la Corée du Nord, dans un discours dont la modération et l’ouverture surprennent, dit souhaiter voir les deux Corée unies lors des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang (Corée du Sud, du 9 au 25 février) et propose aux «autorités du Nord et du Sud»
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.