FAN ID, bienvenue en Russie / Une entrée facilitée pour tous les supporters

Rachid Kerrou / Plus qu’un petit mois de patience avant que ne démarre, balle au pied, la plus belle des compétitions mondiales.

Clin d’œil à une actualité pour le moins agitée, c’est face à l’Arabie saoudite que la Russie, pays hôte, ouvrira les «hostilités» le jeudi 14 juin à Moscou.

Mais d’hostilités, les organisateurs n’en veulent point, même au second degré. «Juste du sport et du respect, insiste d’emblée Ivan Krylov, consul de Russie au Luxembourg, toutes les équipes et tous les supporters du monde sont les bienvenus. La Coupe du monde de football est un événement sportif et festif qui a vocation à rapprocher les gens. Les Russes sont impatients d’accueillir tous les acteurs de ce grand tournoi.»

Et pour faciliter la tâche aux supporters du monde entier – que leur équipe soit ou non qualifiée –, les autorités russes et la Fédération internationale de football association (FIFA) ont eu la bonne idée de mettre en place la FAN ID ou carte de supporter, qui a tout simplement vocation à se substituer au visa, habituellement obligatoire pour la plupart des touristes étrangers désirant se rendre en Russie. La FAN ID est aussi le document obligatoire à présenter pour entrer au stade.

Son obtention est relativement simple (lire encadré). Mais elle est conditionnée par l’achat d’un billet nominatif pour l’un des 64 matches de la compétition. Conçue comme un badge électronique plastifié à porter autour du cou, elle permet en outre d’accéder gratuitement à tous les moyens de transport terrestres à l’intérieur du territoire russe, une aubaine pour ceux qui auraient le temps de sillonner le pays et dont l’équipe favorite ne serait pas rapidement éliminée.

«Tout a été fait pour faciliter les transports et la circulation des supporters entre les villes hôtes. A titre d’exemple, 700 trains supplémentaires vont être mis en service. Et côté informations au public, les bénévoles et employés ont fait de gros efforts d’apprentissage pour être en mesure de renseigner les supporters dans leurs langues respectives.» Côté sécurité, «tous les moyens ont été déployés pour garantir une sécurité optimale sur l’ensemble du territoire et des coopérations très étroites ont été nouées avec les autorités des pays participant à cette Coupe du monde», explique le consul, qui ajoute qu’il n’y aura pas de place aux comportements violents, d’où qu’ils viennent.

A ce titre, la Coupe des confédérations de football organisée en Russie en 2017 ainsi que les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en 2014, bien que d’ampleur géographique moindre, ont conféré aux autorités russes une expérience des plus précieuses.

Côté sportif enfin, la sélection du coach Stanislav Tchertchessov entend défendre fièrement ses couleurs même si elle ne fait pas forcément partie des favoris. «L’Allemagne, le Brésil ou l’Argentine sont sans doute mieux cotés, d’autant que leurs supporters seront présents en nombre pour les soutenir», affirme le consul, ajoutant que quelque cinq millions de billets avaient déjà trouvé preneurs.

En pratique

Pour établir la FAN ID, il faut d’abord se procurer un billet de match sur le site fifa.com. Une fois en possession du billet, se connecter au site www.fan-id.ru afin de s’enregistrer. Une confirmation est envoyée dans les soixante-douze heures. L’obtention de la carte est gratuite. Il faut ensuite la récupérer dans un des centres de distribution (liste sur www.fan-id.ru).

En l’absence de ce type de centre au Grand-Duché, le retrait de la FAN ID peut se faire en France, en Belgique ou en Allemagne ou par la poste avec une demande préalable au moment de l’enregistrement.

PARTAGER
Article précédentÇa va mieux en le disant
Article suivantFlux et reflux