Belgique: le trafic aérien paralysé jeudi matin par une grève de contrôleurs

Le trafic aérien était paralysé jeudi matin en Belgique par une grève surprise de contrôleurs de l’entreprise Skeyes (ex-Belgocontrol), empêchant tout décollage et atterrissage de vols commerciaux jusqu’à 13H00 (11H00 GMT).

Quelque 80 vols ont dû être annulés à l’aéroport international de Bruxelles-Zaventem, principale plateforme du pays, a indiqué à l’AFP Nathalie Pierard, porte-parole de l’exploitant du site, Brussels Airport.

Le trafic des aéroports de Charleroi et Liège était également affecté, selon l’organisme Eurocontrol, puisque le contrôle aérien était suspendu pour tous les avions évoluant « sous le plafond de 7.500 mètres » « Les autorités belges ont averti que l’espace aérien géré par le centre de contrôle de la zone de Bruxelles (Brussels Area Control Centre) était fermé entre 9H30 et 13H00 », a souligné un porte-parole d’Eurocontrol. Cela a également un impact sur le trafic à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, aux Pays-Bas, d’après ce porte-parole.

La paralysie du trafic est la conséquence d’une grève surprise chez Skeyes, entreprise secouée depuis plusieurs semaines par des mouvements de grève, les syndicats se plaignant du manque d’effectifs.

Selon Mme Pierard, les annulations à Bruxelles-Zaventem concernaient principalement jeudi matin les vols moyen courrier, l’aéroport s’efforçant de simplement retarder les longs courriers avec une seule rotation quotidienne. Au-delà de 42.500 pieds (environ 7.500 mètres) c’est Eurocontrol, opérant depuis Maastricht (Pays-Bas), qui prend le relais de Skeyes pour contrôler le ciel belge.