Attention, sensible! / Irrésistible Mudam

Marie-Anne Lorgé / Je souhaite bonne chance à Suzanne Cotter, mais j’espère qu’elle sera soutenue par le politique et par le CA du Mudam afin de pouvoir aller jusqu’au bout, ce que Marie-Claude Beaud et Enrico Lunghi n’ont pas pu faire.» La phrase fait mouche, elle est venue d’où on ne l’attendait pas, elle a
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.