Apparences trompeuses

MAURICE MAGAR / Dans l’imaginaire, la hyène est associée à toutes sortes de vices. On qualifie de hyène une personne lâche et cruelle. Sa stature, qui peut paraître disproportionnée, son étrange rire, son image de charognard lui valent sans doute ce mépris. Et c’est vrai que, selon les canons de la beauté prédominants, la hyène
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.