Affaires de familles/Lancement d’un nouveau réseau dédié aux entreprises

Alain Ducat / Le Family Business Network débarque à Luxembourg, sur des bases internationales.

Nouvelle association dans le petit monde économique local. Ce vendredi se lance officiellement le Family Business Network (FBN) Luxembourg. Un réseau dédié aux entreprises familiales.

FBN, c’est d’abord un «cercle» international, un espace «par et pour les familles entreprenantes qui s’épanouissent d’une génération à l’autre, grâce à l’échange d’excellentes pratiques».

Fondée en 1989, cette association à but non lucratif, basée à Lausanne, rassemble plus de 3.600 familles propriétaires d’entreprises, couvrant 65 pays.

Et elle a parmi ses objectifs d’éclairer les questions de transmission, de favoriser l’apprentissage entre pairs, avec en outre une vocation de parrainage de la recherche à valeur ajoutée.

Tous les ingrédients menaient à une branche luxembourgeoise. C’est chose faite, avec la Banque de Luxembourg pour partenaire principal et deux cadres de l’entreprise CDCL pour leaders au démarrage, l’administrateur délégué Jean-Marc Kieffer et l’administrateur Max Didier, respectivement président et directeur du nouveau réseau.

Les entreprises familiales sont, par nature, importantes au Grand-Duché, où quelques noms de famille sont devenus des marques – Grosbusch, Ernster, Steffen, Oberweis, Kuhn, Wurth, pour ne citer qu’eux – et où les sujets, de la gouvernance, du patrimoine et de la pérennité des entreprises, sont très suivis.

Les Big Four se penchent régulièrement sur le phénomène. PwC notamment, avec l’Université de Luxembourg, a lancé fin 2017 une enquête, à l’échelle de la Grande Région, pour valider les hypothèses sortant des derniers chiffres disponibles: la grande majorité des PME du pays sont soit toujours aux mains de familles entreprenantes auxquelles elles sont identifiées, soit des entreprises familiales qui ont réussi à durer au sein d’un groupe ou avec un management de nouvelle génération, parfois issu des cadres maison.

Et puis l’affaire intéresse aussi les banquiers et les Family Offices. En pointe ici, la Banque de Luxembourg s’est érigée en spécialiste de l’accompagnement des familles en entreprise, dans des plans d’investissement, des évolutions dans la détention de parts, la vente de biens existants ou la préparation de la succession.