70e Edition du Festival de Cannes: sélection et stars dévoilés

Dix-huit films sont en compétition pour la Palme d’or qui sera remise à l’issue du 70e festival de Cannes. Le Festival se déroulera du 17 au 28 mai avec un jury présidé par l’Espagnol Pedro Almodovar.

Des acteurs comme Joaquin Phoenix, Colin Farrell, Dustin Hoffman, Julianne Moore, Kirsten Dunst, Elle Fanning, Nicole Kidman, Robert Pattinson, Vincent Lindon, Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant ou Marion Cotillard fouleront le tapis rouge.

Nicole Kidman

 

Films en compétition

« Loveless » du Russe Andrey Zvyagintsev (« Leviathan »), « Good Time », film des Américains Benny Safdie et Josh Safdie, « You Were Never Really Here » de la Britannique Lynne Ramsay, « L’Amant double » du Français François Ozon, « Jupiter’s Moon » du Hongrois Kornél Mandruczo, « The Killing Of A Sacred Deer », film en anglais du Grec Yorgos Lanthimos (« Lobster ») avec Colin Farrell et Nicole Kidman, « Radiance » de la Japonaise Naomi Kawase, « Le jour d’après » du Sud-Coréen Hong Sangsoo, film en noir et blanc. « Le Redoutable » de Michel Hazanavicius (« The Artist »), film sur Jean-Luc Godard, tiré du roman « Un an après » de son ex-femme Anne Wiazemsky.

« Wonderstruck » de Todd Haynes, « Happy End » de l’Autrichien Michael Haneke avec Jean-Louis Trintignant et Isabelle Huppert, « Rodin » du Français Jacques Doillon avec Vincent Lindon et Izia Higelin, « Les proies » de l’Américaine Sofia Coppola, avec Nicole Kidman, Elle Fanning, Colin Farrell et Kirsten Dunst, « 120 battements par minute » du Français Robin Campillo, « Okja » de Bong Joon-Ho avec Tilda Swinton et Jake Gyllenhaal, « In The Fade » (« Dans le noir ») du Germano-Turc Fatih Akin avec l’actrice allemande Diane Kruger, « The Meyerowitz Stories », de l’Américain Noah Baumbach avec Adam Sandler, Dustin Hoffman et qui sera diffusée sur Netflix.

 

Nouveauté

Un film en réalité virtuelle de quelques minutes, réalisé par Alejandro Gonzalez Inarritu, figure pour la première fois dans la sélection officielle du Festival de Cannes, a annoncé jeudi son délégué général Thierry Frémaux.

« La réalité virtuelle est déjà un art », a souligné Thiérry Frémaux. Il n’a pas précisé dans quelle section ce film de six minutes trente serait présenté. « Carne y arena » (« Chair et sable ») a été réalisé par le Mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu, l’auteur de « Birdman » et de « The Revenant ».

Quelques chiffres sur la sélection officielle

49 longs métrages de 29 pays ont été retenus dans la sélection officielle sur les 1.930 proposés au plus grand festival mondial de cinéma. Sur ce total, 18 longs métrages figurent en compétition et 16 dans la section plus pointue « Un certain regard ».

La sélection compte 9 premiers films (contre 7 l’année dernière et 8 il y a deux ans).

Sur les 18 films en compétition pour la Palme d’or, quatre sont signés de réalisateurs français, quatre d’Américains, deux de Coréens, un d’un Hongrois, un d’une Britannique, un d’un Autrichien, un d’un Russe, un d’un Ukrainien, un d’un Grec, un d’un Allemande et un d’une Japonaise.

3 réalisatrices sont en lice pour la Palme d’or, le même nombre que l’année dernière: l’Américaine Sofia Coppola, la Japonaise Naomi Kawase et la Britannique Lynne Ramsay.

« Cannes ne peut ignorer la politique »

Des cinéastes connus comme l’Autrichien Michael Haneke, le Français Jacques Doillon ou l’Américaine Sofia Coppola seront en compétition aux côtés de nouveaux venus lors du 70e Festival de Cannes, dont les organisateurs espèrent qu’il sera « une respiration » après la présidentielle française.

« Nous sommes dans une séquence politique » en France avec l’élection présidentielle, qui se tiendra juste avant Cannes, a souligné le président du Festival Pierre Lescure lors de la conférence de presse.

Mais, a-t-il ajouté, « ce festival, on espère bien qu’il soit une respiration qui va permettre de ne parler que de cinéma ».

infos afp